Aller au menu
Aller au contenu
CSF - Confederation Syndicale des Familles
Fil d'actualités de la CSF

15 février 2016 - Communiqué de Presse


Les langues vivantes à l’école :
un projet peu lisible



Le Ministère de l’Éducation Nationale a présenté le 22 Janvier 2016 la future carte académique et les nouveaux programmes d’enseignement des langues vivantes qui entreront en vigueur à la rentrée 2016.
La ministre de l’Éducation souligne que « dans une époque marquée par la mondialisation, la connaissance des langues vivantes s’impose pour aborder le monde d’aujourd’hui ».
La circulaire précise que « L’apprentissage des langues tient une place fondamentale dans la construction de la citoyenneté, dans l’enrichissement de la personnalité et dans l’ouverture au monde. »

La CSF est d’accord avec ces objectifs mais regrette que les ambitions affichées ne soient pas associées à des précisions sur les moyens humains et financiers mis en œuvre.

La CSF s’arrête sur 3 points de cette circulaire :

— L’application concrète de l’apprentissage des langues à l’école

La circulaire ne mentionne pas l’articulation de ce nouvel enseignement avec les autres matières, et ne précise pas par quels moyens les professeurs vont pouvoir se former.
La CSF demande de la clarté de la part de l’éducation Nationale sur la mise en œuvre de ces programmes, prévue pour la rentrée 2016.

— Égalité des équipements sur les territoires

Des supports informatiques innovants à destination de l’ensemble des écoles vont significativement se développer sur tous les territoires. Les écoles déjà équipées en informatique auront donc une longueur d’avance sur les autres, créant ainsi des inégalités territoriales fortes.
La CSF exige une égalité numérique pour l’apprentissage linguistique sur tous les territoires.

— Moyens financiers des familles

Promouvoir l’enseignement des langues avec internet va entrainer de graves inégalités entre les enfants : les familles, qui ne possèdent pas d’ordinateur, seront forcément lésées.

Enfin, la circulaire veut promouvoir la mobilité européenne et internationale des enfants : Quid de l’application de cette mesure pour les familles populaires ?

La CSF exige une prise en compte équitable de la situation financière des familles pour que chaque enfant puisse avoir la chance d’apprendre une langue vivante dans les meilleures conditions.


PDF - 473 ko
Communiqué de Presse


Contact : Johann JOUSSEAUME - Secrétaire confédéral
jjousseaume@la-csf.org
01.44.89.86.88 06.85.23.83.96