Aller au menu
Aller au contenu
CSF - Confederation Syndicale des Familles
Fil d'actualités de la CSF

20 mars 2018 - Santé et Environnement

La CSF fait paraître le nouveau numéro de son magazine ’NOUS’. Vous pouvez consulter le sommaire sur notre site. L’éditorial de ce nouveau numéro, publié ci-après, est rédigé par Marie-Françoise MARTIN, Présidente de La Confédération Syndicale des Familles.


... Quand l’air et les sols inquiètent !

"Si l’abeille disparaissait de la surface du globe, l’homme n’aurait plus que quelques années à vivre"
Cette citation est attribuée à Albert Einstein mais nul n’a la preuve que le grand physicien du XXe siècle l’aurait écrite. Cependant elle ne peut que frapper les esprits. Certes, il existe d’autres pollinisateurs tel le vent. Il n’en est pas moins vrai que si le déclin des abeilles est aujourd’hui l’aspect le plus médiatisé, c’est l’ensemble des insectes qui est menacé. Qui est responsable ?

Répondre aux besoins de notre monde d’aujourd’hui sans compromettre les capacités des générations futures

La France est le troisième pays européen pour la quantité d’herbicides utilisés, en kg par hectare de la surface agricole utile. Malgré les rapports des associations de santé et de protection de l’environnement sur la toxicité du glyphosate, la Commission européenne a voté le 27 novembre 2017 le renouvellement de l’autorisation d’utiliser celui-ci.

De nombreux problèmes portant atteinte à la qualité de la vie, entachent la planète : réchauffement climatique, émissions de gaz à effet de serre, pollution de la terre, de l’eau et de l’air. Ils ont pour cause une production de biens guidée par la recherche du profit. La prise de conscience s’accroît aujourd’hui, les actions se multiplient, les innovations voient le jour. Il n’y a pas de petites actions dès lors qu’elles concourent au bien commun. Les conférences internationales sur le climat réunissent chaque année plus de 200 pays et nous montrent que le problème est planétaire. Des accords sont signés, ils doivent surtout s’accompagner d’une solidarité entre les pays « riches » et les pays « en voie de développement. » Le rôle de la recherche doit être guidé par la nécessité de concilier production, qualité des biens produits, rémunération juste du travail, amélioration des conditions de travail, réduction de la pénibilité et des risques au travail, accès aux biens produits pour tous. Cela suppose donc de produire et de consommer autrement, d’habiter autrement, de se déplacer autrement…

Il faut susciter la réflexion à l’école, dans nos associations : faire prendre conscience aux jeunes en formation agricole ou dans les séries formant les salariés de demain, par les contenus et les stages, faire prendre conscience de l’aspect écologique et environnemental de la production. Quant à l’éducation à la consommation, c’est l’affaire de tous et c’est dès la petite enfance qu’il faut apprendre les bons gestes. La politique du logement et de l’aménagement du territoire doit être pensée avec la contribution de tous les acteurs du territoire. Ces réflexions ne sont pas que le rêve fou de quelques utopistes !

Si beaucoup d’hommes et de femmes se mettent à rêver ensemble et à imaginer d’autres possibles, ces rêves seront le début d’une nouvelle réalité, d’une amorce de changements.

Comme dit le proverbe : « Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. »

Marie-Françoise MARTIN
Présidente de La CSF